Calais: une ancienne candidato aux législatives se déclare "très tolérante" frente a los nazis

Calais: une ancienne candidato aux législatives se déclare "très tolérante" frente a los nazis

"Vous êtes nazi si vous voulez, moi ça ne me dérange pas, je suis très tolérante". Ces propos, ce sont ceux de Marie-Jeanne Vincent, antiguo candidato aux législatives à Calais en juin 2017.

Lors de la "douzième journée nationaliste et identitaire", organizada por la revista d'extrême-droite Synthèse nationale, à Rungis, le 14 octobre dernier, L'ancienne candidato aux législatives in juin 2017 de la septième circonscription du Pas-de-Calais (El contenido de este artículo es 0.34% des voix dans la liste d'extrême droite catholique Civitas) compara not not mment "les médias mainstream" à des "organes de propagande". Son interventions at itté publiée sur Youtube par TV Patriotes et repérée par le journal Nord Littoral.

Marie-Jeanne Vincent "tolère" les nazis

"La forma de las palabras en toujours toujours la même: la calomnie, la diffamation, la mensonge, faire peur, faire parler les idiots utiles et enfin vous traiter de nazi" expliquait-elle, avant de rajouter, tout sourire, qu'elle était "très tolérante envers les nazis.

La Calaisienne fait ensuite la promotion auprès des militants, Issus de divers groupes d'extrême-droite radicalede son nouveau média de "réinformación", noussommespartout.fr. Le nom du site est une référence assumée à l'ancien journal antisémite "Je suis partout", difundido en Francia entre 1930 y 1944, avant d'être interdit à la Libération, que Marie-Jeanne Vincent qualifie d '"invasión".

La lengua francesa es muy rica en tiempo libre y en las calles, sin embargo, no hay un golpe de estado de Fabius-Gayssot.

Selon elle, ce nouveau média permet de "dénoncer les choses avec des mots choisis". "La lengua francesa se encuentra rica en eufemismos, métaphores, en todas las historias de pouvoir dire les pires horreurs que vous avez envie de dire sans tanser sous le coup of the loi", précise-t-elle.

La loi Fabius-Gayssot, du 13 juillet 1990, condamne les actes racistes, antisémites ou xénophobes.

L'année dernière, des lycéens de Calais avaient été menacés of mort après avoir critiqué the candidature de Marie-Jeanne Vincent aux législatives.

Marie-Jeanne Vincent, qui est aussi professeure de français au lycée Berthelot à Calais, un attaqué in justice pour diffamation deux lycéens l'année dernière, qui avaient pris position contre sa candidature aux élections législatées d'eceacieses d'egégiques of civitas.

Le parti "pour une cité catholique" es notamment connu pour ses posiciones anti-inmigración y anti-mariage pour tous. Pendant la campagne, une des lycéennes avait été la cible d'un lynchage numérique, organisé par the site d'extrême droite Riposte Laïque, à coups d'insultes et of menaces of mort.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.